Nombreux sont les procédés d’impression présents dans le monde de l’imprimerie. Il est de plus essentiel de les connaître lorsque vous êtes un professionnel des arts graphiques. C’est pourquoi nous vous proposons des les découvrir et d’en déceler leurs secrets.

La reprographie

La reprographie est l’ensemble des procédés permettant la reproduction directe d’un document par rayonnement calorifique, électrique ou gazeux.

Dans l’entreprise, le service reprographie est chargé de l’impression spéciale de documents. Cette impression spéciale se caractérise par un grand nombre de documents ou par des formats spécifiques (A0, A1) –

Impression numérique

L’impression numérique est une technique de reproduction permettant d’imprimer des documents directement depuis des données informatiques. Elle s’adapte particulièrement aux attentes actuelles des utilisateurs, de par sa flexibilité et sa rapidité.

Impression offset

Le procédé offset est actuellement le procédé majeur d’impression. Son succès est dû à sa souplesse et sa capacité à s’adapter à une large variété de produits. L’offset permet de couvrir une gamme de tirages relativement large. En effet, le procédé est préférable à d’autres procédés jusqu’à quelques centaines de milliers d’exemplaires.

Impression laser

Une imprimante laser permet la reproduction haute qualité de textes et de graphiques sur support papier ou optique. Les imprimantes laser utilisent un procédé d’impression xérographique (ou électrophotographique), mais se distinguent des photocopieurs par le fait que l’image est produite par le balayage direct d’un faisceau laserà travers le tambour interne de l’imprimante.

Impression encre blanche

C’est un procédé d’impression qui permet d’imprimer une teinte blanche sur des papiers de création. Cette nouvelle technologie offre une touche d’originalité à votre document.

Le papier création (coloré, doré, argenté) vous permet de jouer sur les couleurs, la brillance et les matières.

Le blanc de soutien vient sous la quadri, il faut donc prévoir des réserves (trous) dans la quadri pour qu’il soit visible. Le blanc de soutien remplace le papier blanc du support.

Exemple d’impression encre blanche sur papier Kraft cocoa shell 300g

Impression quadri

La quadrichromie, mot issu du latin quadra, « quatre » et du grec chromia, « couleur », signifie littéralement « quatre couleurs » qui sont le Cyan, le Magenta et le Jaune plus le noir.

Pourquoi Cyan, Magenta et Jaune ? Parce que ce sont les trois couleurs primaires en synthèse soustractive, ce qui signifie que lorsqu’elles sont superposées à 100%, le mélange donne théoriquement du noir… en réalité un brun foncé. On y ajoute donc le Noir pour donner l’acronyme CMJN.

Le noir est également utilisé pour obtenir des gris neutres, plus difficiles à obtenir avec les trois couleurs primaires.

Quadrichromie. Procédé d’impression en couleur utilisant les trois couleurs de base (couleurs primaires) : cyan, magenta et jaune ainsi que le noir (Cyan, Magenta, Yellow, Black) en synthèse soustractive. À partir de quatre « négatifs teinte » – parfaitement superposables –, on tirera un deuxième jeu positif. De là, un troisième jeu négatif et tramé sera utilisé en typographie.

Couleur pantone

Les couleurs Pantone sont des teintes normalisées et référencées dans un « recueil d’échantillons » appelé Nuancier Pantone ou Pantonier (comme pour la peinture où vous pouvez trouver une charte montrant les différents coloris disponibles). Le nuancier Pantone associe un numéro à chaque couleur. Les encres Pantone, utilisées en imprimerie professionnelle, sont déjà prédéfinies, leur utilisation est ce qu’on appelle une impression en tons directs. Il existe d’autres types d’encre à plat mais Pantone est la principale référence en Amérique du Nord.

A partir de 14 couleurs de base, les tons directs du pantonier sont mélangés pour obtenir plus de 1 000 couleurs déclinées en papier couché (« papier glacé » auprès du grand public), non couché (brut, look plus artisanal, plus haut de gamme) ou mat (léger vernis).

Contrairement à la quadrichromie, qui est un mélange optique de la couleur, le Pantone est un mélange physique de la couleur, c’est-à-dire que les encres sont mélangées par le pressier avant d’imprimer. Le système Pantone s’est donc appuyé non pas sur quatre mais sur quatorze couleurs primaires.

Impression quadri + encre à gratter

Après impression, qu’elle soit numérique ou offset, on appose un vernis sur la totalité du document. Cette encre originale est ensuite appliquée comme un vernis sélectif sur une zone bien définie et nous le faisons en sérigraphie, aucune obligation d’avoir un aplat jaune.

Il existe différentes couleurs d’encre à gratter :

  • en argent ou en or, les plus classiques et les moins chères ;
  • avec guillochage (avec l’impression d’un fond tramé ou strié) ;
  • en quadri, en pantone. Attention, ces options sont plus chères car il faut faire plusieurs passages : vernis sous couche + encre grattable argent ou or + blanc de soutien + encre couleur (pas le pantone exact mais qui s’en approche).

Voir notre catalogue produits

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *